Le blog des collectivités et des citoyens
Aménagement des lieux de vie collectifs
Mieux vivre ensemble

« Le jardin partagé », nouveau tiers-lieu avec un enjeu environnemental dans la ville

17 février 2020
Se détendre, se divertir

L’année 2019 a été riche en évènements sur le climat. Il est difficile d’être passé à côté d’une prise de conscience environnementale. Alors à l’heure où nous repensons les territoires, il est peut-être temps de remettre le végétal au cœur de nos villes ?

Redonner le pouvoir aux citoyens pour une ville plus saine

Depuis quelque temps déjà nous partageons avec vous les secrets des nouveaux lieux de vie qui émergent et que l’on nomment les Tiers-lieux. Ces espaces de rassemblement qui sont devenus peu à peu des lieux propices à la collaboration, à la créativité et au travail révèlent un état d’esprit du « mieux-vivre ensemble ». Après les espaces de coworking, les fab labs et les médiathèques, partageons ensemble sur les aménagements extérieurs.

Nous pourrions les nommer les jardins partagés ou les « tiers-jardins », ces espaces en extérieur accompagnent souvent d’autres espaces publics comme les médiathèques, les cinémas ou les fab labs. Ils s’apparentent à une certaine forme de tiers-lieux. Ces jardins ont en effet vocation à faire prendre conscience et à sensibiliser le plus possible autour des enjeux du développement durable, qui font partie aujourd’hui d’une large réflexion de société pour les territoires. Ces bulles de nature et d’oxygène redonnent le pouvoir aux citoyens d’une ville : celui de développer des actions environnementales au cœur de la ville..

Le jardin partagé : un moteur de lien social et un lieu d’apprentissage

Dédiés à l’agriculture urbaine, à la détente ou même, à l’apprentissage, ces espaces sont l’opportunité de revaloriser des lieux de vie « qui se voient », et de rendre accessibles dans la ville, tous les trésors qu’un jardin peut offrir. C’est une façon de redynamiser la ville mais aussi une chance pour les territoires de porter un discours pédagogique sur les choses aussi simples que remettre les mains dans la terre et redonner sa place de droit à la nature.

L’initiation d’un jardin partagé est un vrai prétexte pour rassembler autour d’un projet qui donne du sens et d’un enjeu écologique qui nous concerne tous. Les citoyens peuvent ainsi s’impliquer dans une action collective et un modèle de consommation locale porteurs de bien-être et de bien-vivre ensemble. C’est le reflet de ce que propose par exemple Cueillette Urbaine une entreprise spécialisée dans l’agriculture urbaine qui propose l’installation de potagers pour dépolluer les villes.

Aussi, en ce sens, l’association Zone-AH! accompagne la création de tiers-lieux dédiés à l’expérimentation pour une ville plus durable, notamment les projets qui valorisent l’agriculture et la biodiversité dans la ville comme celui de tiers-jardins.

Dans ce souci de partage de valeurs autour de l’écoresponsabilité, on retrouve « La REcyclerie », un tiers-lieu unique né au cœur de Paris dans le 18e arrondissement et dont l’objectif est de sensibiliser le grand public de façon ludique. C’est donc dans une ancienne gare abandonnée que cohabitent aujourd’hui restaurant et bar. Une association est chargée du projet pédagogique et de la mise en place d’actions de sensibilisation sur place. Se restaurer, assister à une projection ou participer à un débat fait partie intégrante du quotidien. Par la même occasion, il est aussi possible de profiter de la richesse d’une ferme urbaine avec une forêt comestible, un potager collectif et un poulailler.

Ainsi, dans cette perspective de création de tiers-lieux naturels, de nombreux usages multiples peuvent être attribués pour nourrir l’animation qui se créent autour de la présence de la nature. Si les tiers-jardins peuvent devenir des lieux de partages de connaissance, ils peuvent être aussi un lieu de rencontres et de sociabilité, un lieu de rendez-vous réguliers, un lieu où l’on consomme les produits issus de la terre et du travail du voisinage. Tout devient possible. Produire, se détendre, cuisiner, travailler, se restaurer à condition de se donner les moyens d’aménager ces espaces en conséquence. Ne perdons jamais de vue que l’émergence de ces tiers-lieux est le résultat d’une ville et d’une société en permanente évolution. Il est donc nécessaire de penser ces espaces de sorte qu’ils soient évolutifs et modulables dans le temps.

Donnons-nous les moyens de nos ambitions !

Vous l’aurez compris, qu’il s’agisse d’une terrasse, d’un jardin ou d’un grand terrain, selon la zone d’implantation de ces tiers-jardins ou jardin partagé, il s’agit d’offrir un espace agréable et multifonction. En effet, ces points de rencontre perdraient tout leur sens s’il n’y avait pas un accent porté sur leur accessibilité au grand public ou même, sur les équipements qu’ils proposent, comme du matériel de jardinage par exemple ! Selon les heures, les espaces extérieurs n’ont plus les mêmes fonctionnalités et deviennent des lieux de polyvalence par excellence, d’où la nécessité de prévoir des zones propres à la détente, au travail et au déjeuner. Profiter du potager, travailler sur son dernier dossier ou même profiter de la vue sur les étoiles, tout est possible à condition de penser l’espace tel quel.

Un enjeu et une ambition que Manutan Collectivités porte déjà sa volonté de contribuer à la qualité de vie des citoyens en encourageant le « mieux-vivre ensemble » à travers l’aménagement des lieux de vie dans nos communes, à l’image des jardins partagés.

Crédits photos : Adobe Stock

Vous allez aimer aussi
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}
Laissez un commentaire